amellago
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  Asmel nUmellagoAsmel nUmellago  GalerieGalerie  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-17%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS Centrale vapeur HI5900/22 5,2 bar
59.99 € 71.99 €
Voir le deal

 

 SI AMELLAGO M’ETAIT CONTE

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Tizerwine
Imherri
Imherri
Tizerwine


Messages : 153
Date d'inscription : 20/09/2007
Age : 45
Localisation : Agadir

SI AMELLAGO M’ETAIT CONTE Empty
MessageSujet: SI AMELLAGO M’ETAIT CONTE   SI AMELLAGO M’ETAIT CONTE EmptyVen 31 Oct 2008, 04:42

Chaque fois que je fixe mes pensées sur Amellago pour comprendre pourquoi il coule ainsi, mon imagination prend aussitôt le dessus et je n’hésite pas à mettre mon village au banc des accusés. Aurait-il commis un grand péché dans le royaume des cités, qui lui aurait coûté un exil ? Si oui, ce crime aurait-il un rapport avec Tawalt, ce maudit arbre? Quoi qu’il en soit, il est ma mère et je lui pardonne car c’est son sang qui coule dans mes veines. C’est grâce à son air pur, à son eau limpide et à sa terre généreuse que je suis ce que je suis, et j’en suis satisfait. Son caractère hétéroclite m’a rendu citoyen du monde. il m’a appris à vivre en symbiose avec tout le monde. Pour moi, il n’existe pas de différence entre les êtres humains car, au-delà d’Abraham, il y a Eve et Adam. Après que j’ai eu écrit « La Force tranquille », il m’a été demandé de polariser mes écrits sur mon village, comme si cela était facile ! Amellago est inénarrable : sa description est douloureuse et lancinante parce que les idées et les souvenirs s’arrachent au forces. Mais je relève le défi, et pour être moins subjectif, je vous livre en vrac tout ce qui me vient à la tête.
Adaptation du récit de Behri Abdelaziz sur Midelt à Adnane.org
Revenir en haut Aller en bas
http://www.amellago.c.la
Awragh
Anammas
Anammas



Messages : 49
Date d'inscription : 01/07/2008

SI AMELLAGO M’ETAIT CONTE Empty
MessageSujet: Re: SI AMELLAGO M’ETAIT CONTE   SI AMELLAGO M’ETAIT CONTE EmptyVen 31 Oct 2008, 06:35

Tizerwine a écrit:
Chaque fois que je fixe mes pensées sur Amellago pour comprendre pourquoi il coule ainsi, mon imagination prend aussitôt le dessus et je n’hésite pas à mettre mon village au banc des accusés. Aurait-il commis un grand péché dans le royaume des cités, qui lui aurait coûté un exil ? Si oui, ce crime aurait-il un rapport avec Tawalt, ce maudit arbre? Quoi qu’il en soit, il est ma mère et je lui pardonne car c’est son sang qui coule dans mes veines. C’est grâce à son air pur, à son eau limpide et à sa terre généreuse que je suis ce que je suis, et j’en suis satisfait. Son caractère hétéroclite m’a rendu citoyen du monde. il m’a appris à vivre en symbiose avec tout le monde. Pour moi, il n’existe pas de différence entre les êtres humains car, au-delà d’Abraham, il y a Eve et Adam. Après que j’ai eu écrit « La Force tranquille », il m’a été demandé de polariser mes écrits sur mon village, comme si cela était facile ! Amellago est inénarrable : sa description est douloureuse et lancinante parce que les idées et les souvenirs s’arrachent au forces. Mais je relève le défi, et pour être moins subjectif, je vous livre en vrac tout ce qui me vient à la tête.
Adaptation du récit de Behri Abdelaziz sur Midelt à Adnane.org

Voici une autre face de la devise... arrachée effectivement comme dit aux forces..
"
Kw tikkelt g ttyegh tawriytt i w annli nw ad swregh tawengimt inw ghif w Amellagu mar ad akzegh max allig da ed itteruy imci, da tebedda tswleft i wn nnig tenbad’in, nemegh s ad ed sirsegh igherm inw g tizi n ayt izmaz. Is ikka, g tgelditt n igherman, iga ca ur ir’win as ed iruran ad yacck ? Mc iga w awal iselli, is illa mayd izdyn ayenna iga d w aseklu amallas n Tawalt. Ayenna iran yili, netta ayd igan mm’a nw, ad as ssurfegh azeggal ns smi sull idammn ns da ttazzlan g iz’uran inw. Azwu ns istyn d w aman ns izeddagn d w akal ns ilan tasa ghif I as gigh ayenna gigh, ur I tegraz’. Tawengimt ns tamriwt ayd I igan d amezdugh n w mad’al-ddegh gigh, netta ayd I isselmed ad idiregh g tat’fi n w amsasa d kw yan. Ghur I nekkin ur illi mayd ibd’an madden, smi uwrin I Brahim tella H’ggwa d w Adam. D’art w yenna y arugh “ Assas iress’an”, ittusuter –I, z’un ur izz’ay! w ad grwegh tirra nw ghif igherm inw. Ur da ittuyalas w Amellagu: tezz’ay tukki n tmitar ghif s da tesemmegraz’, iddegh dd uzur ayd nna ad ed tteyizzeren iswgimin d temwktay. Maca ad ed d’regh tighilt, ad awn ed simiryegh akkw ayenna y i ed iddan s ighf."
Asughl n w Awragh
Revenir en haut Aller en bas
Tizerwine
Imherri
Imherri
Tizerwine


Messages : 153
Date d'inscription : 20/09/2007
Age : 45
Localisation : Agadir

SI AMELLAGO M’ETAIT CONTE Empty
MessageSujet: Aday iyumz Umarg n AMELLAGO   SI AMELLAGO M’ETAIT CONTE EmptyVen 31 Oct 2008, 07:59

Premierement, je voudrais donner une explication sur l'article de A,Behri, qui est affiché au site de Midelt, je voudrais le faire une adaptation, et même sens où Behri voit sa ville natale, mais j' ai oublié d'annoccer la source, et la modification ne me permettre à cause de permession de notre Webmaster.
Deuxiement, je tiens à remercié notre militant Awragh sur ses beaux mots de traduction, qui m'ont attiré directement à Taxjujt, et qui me rend des histoirs d'enfance, d'amour, et d'innocence. a cet effet, je crois c'est le moment de participé d'en créer un livre sur notre village oublié, et d'ameliorer les idées de nous les autochtones d'Amellago.
Essayons d'avoir notre histoir, notre identité, notre traditions, et de la bloguer pour y avoir un archive , plus riche à nos enfants et notre Générations.

Tanmmirt.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.amellago.c.la
Contenu sponsorisé





SI AMELLAGO M’ETAIT CONTE Empty
MessageSujet: Re: SI AMELLAGO M’ETAIT CONTE   SI AMELLAGO M’ETAIT CONTE Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
SI AMELLAGO M’ETAIT CONTE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'astuce d'Amghar : Nouveau conte d'Ali Ouidani
» ah'dada uhdemmida
» IL ETAIT UNE FOIS L'UNEM
» Plus jamais ça :
» Amellago

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
amellago :: Divers-
Sauter vers: